Comment avoir une cuisine zéro déchet : trucs et astuces

Nous sommes de plus en plus nombreux à nous préoccuper de l’état de notre planète et de ce que nous allons laisser aux générations futures.

Un des premiers changements qui est mis en place, la plupart du temps, concerne le zéro déchet. 

La démarche du zéro déchet = zéro gaspillage, c’est réduire nos déchets afin de  diminuer notre impact sur l’environnement. Mais c’est surtout revoir notre manière de consommer au quotidien, que ce soit avec l’énergie, l’eau, mais également la nourriture ou les raisons qui nous poussent à faire des achats qui ne sont pas toujours nécessaires.

Dans cet article, nous allons parler des quelques trucs et astuces à mettre en place dans une des pièces principale de la maison, j’ai nommé la cuisine.

Voulez-vous une cuisine zéro déchet ? Alors lisez ce qui suit.

Diminuer sa consommation d’énergie

On l’oublie trop souvent, mais la consommation d’énergie, que ce soit avec du gaz ou de l’électricité, est, elle aussi, une source de déchets.

Voici quelques astuces.

Si vous mettez un couvercle sur les casseroles lors de la cuisson, cela permet une économie d’énergie ainsi qu’un gain de temps. Le processus de réchauffement est alors plus rapide.

Lorsque vous utilisez une bouilloire, ne faites chauffer que la quantité d’eau dont vous avez besoin. N’oubliez pas de la détartrer régulièrement afin d’allonger sa durer de vie ainsi que son efficacité.

Concernant la préparation des repas, pourquoi ne pas vous mettre aux fourneaux une fois par semaine, durant quelques heures, afin de préparer les repas en grande quantité et les mettre par la suite au congélateur. Cela porte un nom : le batching. Cette méthode permet un gain de temps, d’énergie et d’eau, car vous ne faites la vaisselle qu’une fois.

Réduire sa consommation d’eau

Dans certaines parties de la planète, l’eau est une ressource qui commence à disparaître. Les terres et les populations concernées souffrent énormément de ce manque.

Alors que nous, dans les pays occidentaux, nous en disposons à volonté (peut-être même trop lors d’inondations). Malheureusement, nous avons tendance à en abuser. En nous investissant dans une attitude écologique, cela nous force à revoir notre mode d’utilisation de cette denrée qui devient si rare.

Pourquoi ne pas mettre en place de petits gestes tels que laver les fruits et les légumes dans une bassine plutôt que sous le robinet de la cuisine ?

Éviter de jeter l’eau de cuisson et la réutiliser, par exemple, pour arroser les plantes.

Cuisine zéro déchet et conservation plus écologique

La cuisine est la pièce numéro un pour faire un premier tri et acquérir les premiers réflexes pour une démarche zéro déchet.

Commençons d’abord par faire disparaître le plastique. Saviez-vous que les emballages représentent 60% des 3,5 tonnes de déchets plastiques produits tous les ans. Uniquement 26% sont recyclables.

Pour commencer, arrêtons d’acheter des bouteilles en plastiques, et préférons les bouteilles en verre (IKEA) à remplir (si votre eau a un goût que vous n’appréciez pas, y rajouter un morceau de charbon ou des billes de céramiques) ou les carafes filtrantes, type carafes Brida (amazon.fr).

Pour les pailles, remplacer les anciennes en plastiques par celles en bambou ou en inox (jolieplanete.com).

L’essuie-tout jetable peut, quant à lui, devenir réutilisable. Vous pouvez, soit les confectionner vous-même avec du tissu, ou les acheter tout fait. Pour les nettoyer, ils passent en machine à laver (greenweez.com ou petits créateurs).

Privilégier les bocaux et plats de conservation en verre

Pour les bocaux en verre, vous n’êtes pas obligé de les acheter. Vous pouvez récupérer et donc réutiliser ceux achetés après avoir consommé ce qu’ils contenaient. Exemple : vous achetez de la confiture, une fois qu’il est terminé, gardez le pot pour conserver des aliments en vrac ou faire vos propres confitures maison.

Et pourquoi ne pas remplacer les sacs plastiques que l’on trouve à disposition aux rayons des fruits et légumes des magasins par des sachets réutilisables pour les aliments ou le vrac (greenweez.com). Cette marque vend un pack avec 13 petits sacs de tailles différentes.

Pour vos courses, adopter le caba, le tote bag ou le filet. Ce sont les meilleures solutions écologiques, mais aussi les plus pratiques pour faire vos achats.

Consommer intelligemment

Lorsque l’on parle de revoir notre façon de consommer, c’est aussi au niveau de l’alimentation. Manger local et de saison, c’est acheter et cuisiner avec des produits de notre région, éventuellement des régions proches, selon les saisons. Exemple : on ne trouve pas de fraises en hiver ou de potiron en été.

Adopter cette attitude, c’est du CO2, que rejette les camions qui transportent les produits alimentaires, en moins. De plus en plus de producteurs vendent directement à la ferme, mais vous pouvez aussi les retrouver sur les marchés locaux.

Pour réduire les emballages, acheter en vrac. Vous éviterez ainsi les emballages alimentaires dont nous parlions plus haut. Ne prenez que la quantité nécessaire dans les petits sacs réutilisables en tissu que je vous ai conseillé.

Préférer les légumes et fruits bio, vous pourrez ainsi manger la peau et donc avoir déjà moins de déchets.

Dernier petit conseil pour une cuisine zéro déchet, connaissez-vous le compost. C’est un procédé de transformation des matières organiques (les aliments consommables ou non comme les fanes de légumes, les épluchures). Si malgré les différentes astuces mises en place tout au long de cet article, il vous reste de la nourriture que vous ne pouvez plus manger, ne la jetez pas dans la poubelle, mettez-la dans le compost. Plusieurs solutions existent. Vous pouvez en installer un dans votre jardin. Votre ville peut peut-être vous le fournir. Si vous habitez en appartement, essayez le lombricomposteur. Il permet de faire du compost sans avoir d’extérieur. Vous pouvez en trouver sur greenweez.com ou sur amazon.fr.

Quelques lectures zéro déchet

Finalement, la cuisine est le meilleur endroit pour commencer petit à petit à avoir un comportement écologique. De la réduction d’eau et d’énergie à une conservation des aliments plus appropriée au zéro déchet, il est de notre devoir de faire attention à tout cela.

Vous pouvez également retrouver dans le blog un article concernant les peintures naturelles si vous envisager de revoir votre manière de décorer.

Dites-moi en commentaire si vous êtes aussi dans cette démarche d’une cuisine zéro déchet.

15 conseils pour faire des économies de chauffage en hiver

Comment faire des économies de chauffage : 15 conseils

Lorsque l’hiver et le froid arrivent, notre principale préoccupation concerne notre consommation d’énergie. Malheureusement, il est impossible de ne pas chauffer la maison. Tout le monde connait quelques petites techniques utiles au quotidien pour éviter qu’à la fin de l’hiver, le poste de dépense du chauffage ne soit trop élevé. Voici 15 conseils pour faire des économies de chauffage en hiver.

Quelques conseils pour faire des économies sur votre chauffage en hiver

Baissez la température de son logement pour faire des économies de chauffage

Si vous diminuez la température de votre chauffage de 1 °C, vous pouvez espérer faire environ 7 % d’économie.

On conseille 19/20 °C pour la salle à manger, le salon ou la cuisine. La chambre, elle, peut être à 17/18 °C. C’est, en effet, une pièce qu’il est préférable de ne pas surchauffer. Mieux vaut se glisser sous une bonne couette.

Préférer un système de chauffage qui consomme moins d’énergie

Si votre projet est de changer votre vieille chaudière, investissez dans un appareil moins énergivore. 

Par exemple, pourquoi ne pas choisir une chaudière à bois ou une pompe à chaleur qui ont la réputation de moins consommer, et donc de faire des économies. 

Régler la température de l’eau des sanitaires

Étrangement, on conseille de régler la température de sa chaudière ou son chauffe-eau sur 55/60 °C. Vous réduirez votre facture, et éviterez que l’appareil de chauffage ne fonctionne en continu. 

Cela permet aussi d’éviter le développement des bactéries et donc, d’assurer un bon confort.

Purger les radiateurs 2 fois par an

Dans l’absolu, on conseille de purger les radiateurs au moins 2 fois par an, en automne et au printemps.

Ce geste permet d’enlever l’air dans les tuyaux. Les radiateurs seront alors moins bruyants, ainsi que plus performants. Cela permet aussi de vérifier l’état de l’eau dans les tuyaux. Il peut arriver que les conduits soient encombrés et qu’il soit nécessaire de faire un désembouage (environ un tous les 5 à 7 ans à vérifier).

Isoler vos tuyaux d’eau

Penser à l’isolation des canalisations d’eau chaude. Cette opération permet de diminuer les factures de chauffage de manière significative.

En effet, les pertes de chaleur ne concernent pas que les murs ou les ouvertures, mais aussi les tuyaux d’eau.

Cuisiner au four

Grâce à son inertie, un four reste chaud plusieurs minutes après la fin de la cuisson. Laisser la porte ouverte, la chaleur se répartira dans l’habitation. 

Donc, si vous avez le choix concernant 2 modes de cuisson, privilégier le four.

Toutefois, attention aux enfants !

Par contre, petit conseil pour faire des économies de chauffage supplémentaire : si vous éteignez votre four avant la fin du minuteur, vous pouvez encore diminuer votre consommation. Si votre four est bien chaud, votre plat terminera sa cuisson tranquillement.

Aérer vos pièces rapidement, mais efficacement

Il est indispensable d’aérer vos pièces, que ce soit en hiver ou en été, afin de renouveler l’air régulièrement.

Malheureusement, en hiver, cette étape n’est pas toujours respectée à cause des basses températures. Préférez faire cette aération vers midi (plutôt que tôt le matin ou tard le soir en été) quand il fait un peu plus chaud afin d’éviter la déperdition de chaleur.

Astuce en + : accélérez le renouvellement d’air avec un ventilateur lorsque vous ouvrez vos fenêtres. Les murs garderont leur chaleur.

Attention cependant, si vos fenêtres disposent d’aérations, il ne faut surtout pas les boucher. Pareil pour les bouches de VMC. Elles sont primordiales pour les logements.

Compartimenter pour moins chauffer et réduire votre facture de chauffage

C’est une évidence, moins de volumes à chauffer égale moins de facture de chauffage.

Mais comment peut-on faire ?

Pourquoi pas un rideau occultant thermique afin d’isoler un couloir sans porte. 

Dans le cas où vous auriez de la hauteur sous plafond et éventuellement une mezzanine, fermez les côtés par de simples rideaux (qui laisseront passer la lumière) et installez un radiateur de petite taille pour les longues soirées d’hiver.

Isoler les différentes ouvertures

Vérifiez l’isolation de vos fenêtres et de vos portes. 

Si besoin, calfeutrez le dessous de vos portes et n’hésitez pas à mettre de nouveaux joints d’étanchéité à vos fenêtres.

Les déperditions de chaleur peuvent vous obligez à surchauffer votre habitation.

Concernant les fenêtres double vitrage, elles ne seront efficaces que si elles sont bien posées.

N’oubliez pas les portes de garage ou le passage entre les pièces de vie et le garage.

Attention, ne bouchez pas les aérations qui sont indispensables.

Équiper vos fenêtres de filtres anti-froid

Même si vous disposez de double vitrage, vous pouvez investir dans des filtres anti-froid à installer sur vos vitres. 

Vendus sous forme de film., leur principal intérêt est de se protéger des températures extérieures (que ce soit en hiver comme en été).

Comparer les fournisseurs d’énergie afin de baisser votre facture

En comparant les différents fournisseurs d’énergie, vous pouvez, parfois, faire des économies de chauffage importantes. Il existe des offres groupées qui permettent de réelles économies. Voir avec UFC que choisir qui fait un appel d’offre chaque année.

Réviser annuellement votre chaudière

Une chaudière mal entretenue peut consommer minimum 10 % de plus.

Vis-à-vis de notre assurance, l’entretien annuel de sa chaudière est une obligation légale. Il doit impérativement être réalisé par un chauffagiste agrée qui remet une attestation à la fin de l’intervention.

Passer un coup d’aspirateur

Cette astuce à un double avantage, tout d’abord rendre votre intérieur nickel, puis il va permettre d’augmenter la température ambiante d’au moins 1 à 1,5 °C. 

Malheureusement, vous ferez des économies de chauffage, consommerez beaucoup d’électricité.

Fermer les volets dès que la nuit commence à tomber

Pour conserver la chaleur et éviter que les pièces ne se rafraîchissent, fermer les volets dès que la nuit commence à tomber. Vous évitez ainsi que le froid et l’humidité ne pénètrent dans votre habitation. Votre facture de chauffage vous remerciera.

Réfléchir à la “rénovation énergétique”

Dans le cas de l’achat d’un bien, l’État peut contribuer et ainsi vous aider (notamment avec le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique)) à l’amélioration de l’isolation de votre logement (achat ou rénovation de portes et fenêtres). Votre centre des impôts pourra vous donner plus d’informations.

Si c’est une solution que vous envisagez, vous pouvez également me contacter, et je serais ravie de vous apporter mon expertise.

Il existe tout un tas de conseils et astuces à propos des économies que vous pouvez réaliser sur votre chauffage. Je ne vous en ai cité que 15, mais il y en a beaucoup plus.

Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à me le dire en commentaires.

Comment choisir son Évier de Cuisine : 4 conseils

Souvent oublié, il est au centre de la cuisine. Que ce soit pour laver la vaisselle, rincer les fruits et légumes, ou encore se laver les mains, l’évier d’une cuisine occupe environ 60 % de nos activités dans cette pièce.

Aujourd’hui, son choix est primordial, c’est même devenu une pièce maîtresse de la décoration d’une cuisine. Il est celui qui se veut discret, caché sous le plan de travail, mais pouvant aussi se révéler pour donner le ton.

dessin d'une famme qui lave sa vaisselle dans son évier de cuisine

L’évier d’une cuisine a plusieurs atouts dont il faut tenir compte lorsque l’on se lance dans l’aménagement et le choix de sa cuisine

Voici 4 conseils à ne pas négliger pour bien choisir.

1) Les différents types de matériaux pour un évier de cuisine

Lorsque l’on choisit un évier de cuisine, plusieurs matériaux se présentent à nous : la céramique, l’acier inoxydable, la  résine ou le granit. Mais alors comment faire son choix ? Cela dépend des différents besoins que l’on peut avoir, mais aussi de votre budget. 

  • La céramique, la plus durable et la plus résistante des matières pour un évier. Alternative à l’inox en qualité d’hygiène. Elle a des avantages (résistante aux rayures et aux tâches), mais aussi des inconvénients (sensible aux chocs).

Afin de donner un coup de boost à ce matériau normalement blanc, les fabricants leur ont donné des formes et des couleurs variées.

Côté budget, comptez entre 200 € et 1 000 €.

Evier 1 bac avec égouttoir blancEvier céramique 1 bac, 1 égouttoir à droite

Le voir chez le marchand

Evier 2 bacs avec égouttoir noir
Evier céramique noir brillant 2 bacs 1 égouttoir

Le voir chez le marchand

  • L’acier inoxydable est la matière la plus répandue pour sa propriété hygiénique. C’est le premier choix à cause de simplicité de nettoyage. Attention toutefois, car il supporte mal le calcaire.

Le budget pour ce matériau est compris entre 50 € et 5 000 €.

évier inox un bac avec egouttoir

Evier inox un bac et un égouttoir à gauche

Voir le produit chez le marchand

La résine : ces dernières années, ce matériau est devenu le plus tendance grâce à son choix de couleurs. Simple à poser, elle s’entretient facilement et surtout ne raye pas. Cependant, attention, en tant que conseillère, je vous suggère d’éviter les coloris blanc et noir lorsque vous prenez un évier en résine. En effet, ces coloris vieillissent mal. Le blanc va jaunir et le noir ternit si votre eau est trop calcaire.

Les éviers en résine sont les plus abordables : de 50 € à 200 €

evier en résine beige 2 bacs et égouttoir à droiteEvier en résine beige, 2 bacs, un égouttoir à droite

Voir chez le marchand

Evier résine bleu un bac égouttoir à droiteEvier un bac bleu, égouttoir à droite
Voir le produit chez le marchand

Evier un bac résine gris égouttoir à gaucheEvier un bac gris, égouttoir à gauche

Voir chez le marchand

Le granit est un matériau de qualité supérieure. Il présente les avantages de l’inox (hygiène) et de la céramique (anti-tâches et anti-rayures). 

En raison de son poids important, les professionnels le fabrique sur-mesure.

Pour le budget, entre 400 € et 4 000 €.

Evier granit beige un bac égouttoir à droiteEvier en granit beige un bac , égouttoir à droite

Voir chez le marchand

Evier granit noir un bac 1/2 et égouttoir à gauche
Évier granit noir  1 bac 1/2 – 1 égouttoir

Evier en granit blanc 1 bac 1/2 et égouttoir à gauche

Voir chez le marchand

2) Plusieurs formes

Au moment de faire son choix, il est important de penser, outre le design et la matière, au côté pratique. 

Dans un studio, il vaut mieux éviter un évier à 2 cuves, car dans un petit environnement, l’optimisation est plutôt de rigueur. Un évier avec une cuve et un égouttoir sera plus adapté. 

Les modèles ci-dessous vont vous permettre de vous aider.

parfait pour les petits espaces ou lorsque l’on a un lave-vaisselle

1 cuve

Evier une cuve sans égouttoir noir
simple et pratique. Idéal pour les petites cuisines.

1 cuve avec égouttoir

Evier une cuve avec égouttoir à droite ikea
1 cuve et 1 “vide-sauce”. Cette petite cuve permet de vider les sauces sans que cela ne rentre en contact avec la vaisselle qui est, elle, dans la grande cuve.

1 ½ cuve avec égouttoir

Evier une cuve et demi avec égouttoir darty
le plus adapté aux grandes cuisines. Lorsque vous faites la vaisselle, un côté est pour laver et l’autre pour rincer.

2 cuves avec/sans égouttoir

Evier 2 cuves sans égouttoir2 cuves sans égouttoir

2 bacs noirs avec égouttoir à gauche
2 cuves avec égouttoir

solution idéale pour optimiser l’espace d’une petite cuisine. Ce type d’évier peut, au choix, avoir 1 ou 2 cuves et être avec ou sans égouttoir.

En angle

Evier noir 2 bacs en angle

3) L’accessoire indispensable à ajouter

Une fois que le choix de l’évier est fait, il faut penser à un accessoire indispensable : le mitigeur.

Il est, en effet, plus pratique et moderne que le mélangeur.

Pour lui aussi, plusieurs possibilités s’offrent à nous : douchette extractible ou bec mobile.

Nous allons voir les avantages et les inconvénients de ces 2 modèles.

1) Le mitigeurMitigeur chromé bec arrondi
  • Une seule poignée pour réguler la température (froid et chaud) et le débit de l’eau.
  • Il permet d’économiser l’eau
  • De nombreux designs
  • Prix d’environ 100 € pour un modèle simple

Mélangeur chromé
 
 
2) Le mélangeur
 

Deux poignées, une pour l’eau chaude (rouge) et une autre pour l’eau froide (bleu).

Mitigeur avec douchette extractible chromé
 
 
3) Le mitigeur avec douchette extractible
 
  • Moderne et pratique, il permet un rinçage rapide de la vaisselle et à terme une économie d’eau
  • Se manipule comme un pommeau de douche, et possède la plupart du temps deux jets (un doux et un plus fort). Un inverseur permet de passer de l’un à l’autre.
  • La douchette se déplace selon les besoins. Idéal aussi pour le nettoyage des plats ou même de l’évier.

Concernant les matériaux, les mitigeurs sont principalement en laiton chromé (avec une finition mate, brillante ou satinée).

Mais le chrome a de plus en plus de succès. Les raisons : sa durabilité, sa facilité d’entretien, et également son prix raisonnable.

Une nouvelle tendance est apparue : le mitigeur noir. Il se marie très bien avec des plans de travail en bois ou en quartz noir, mais aussi blanc.

Comme vous le voyez, il y a également beaucoup de possibilités concernant cet accessoire indispensable. 

4)Comparatif des meilleurs modèles actuels pas chers et de bonnes qualités : Top 3

Je vous laisse découvrir la sélection des 3 meilleurs modèles d’éviers de cuisine actuellement les plus vendus sur la toile compte tenu de leur design et de leur résistance.

Evier une cuve inox et noir égouttoir à droite
 Évier de cuisine JASSFERRY

En acier inoxydable avec plateau en verre noir, égouttoir à 1 cuvette – 288,99€ 

Evier une cuve noir sans égouttoir amazon
Évier de cuisine BLANCO

En granit pour meuble bas – 305€

Evier noir un bac avec égouttoir à droite
Évier de cuisine PRIMAGRAN

Siphon automatique avec option antibactérienne. Modèle à encastrer – 129,99€

Comme vous l’avez vu, les designs que l’on trouve aujourd’hui sur le marché permettent à l’évier de cuisine de se fondre complètement dans l’aménagement de cette pièce. C’est un allié de choix qu’il faut choisir avec soin. 

Il saura mettre en valeur votre cuisine, mais surtout vous facilitera la vie.

Et vous, avez-vous des préférences ? Dites-les-moi en commentaires.

Comment utiliser le vert en décoration ?

Le vert en décoration a longtemps été peu apprécié, voire même délaissé. Mais il a su, au fil du temps, regagner ses lettres de noblesse et s’approprier les espaces. La couleur verte a plusieurs significations dans tout un tas de domaines différents (chance, malchance, autorisation, soins). On l’utilise de plus en plus dans nos intérieurs, et elle apporte dans chaque pièce de la maison une ambiance bien à elle (douce et calme pour un bon sommeil dans une chambre, aide à la créativité dans un bureau).

Les coloris avec lesquels ont l’harmonise peuvent parfois être surprenantes. Mais il faut oser et se projeter.

En fin d’article, vous retrouverez quelques idées et exemples d’agencement avec cette couleur verte.

Signification de la couleur verte

Le vert est une nuance froide. Il représente l’espérance, mais aussi la chance (on la retrouve sur les tables de jeux). Peindre ses murs en vert, c’est intégrer du naturel dans votre décoration.

La couleur verte est tonifiante et rafraîchissante. Elle est l’emblème de l’éternité, des renaissances et des autorisations (les feux verts qui autorisent le passage).

Malheureusement, on l’associe aussi à la mort et à la maladie. Au théâtre, elle est synonyme de malchance et d’infortune.

Mais par-dessus tout, ce qui fait la réussite de cette couleur actuellement, c’est qu’elle représente le coloris dominant de la nature. C’est devenue une teinte phare pour se sentir bien, libre et prêt à affronter le monde et les grands espaces.

Le vert en décoration

La couleur verte a de nombreuses tonalités. Elle fait partie de ces couleurs qui savent jouer avec la lumière, et c’est une grande force.
En décoration, elle permet de créer une ambiance rassurante de même qu’un sentiment de confort et de détente. C’est une couleur qui fait rentrer la nature dans la maison et se mélange très bien avec le bois, le gris, le blanc, le beige, etc.

  • Dans une chambre, il est approprié, car il permet de créer une ambiance calme, douce et propice à un bon sommeil.
  • Dans une salle de bain aux tons vert foncé et bois, il donne une sensation de cocooning, de repos, de lâcher prise voir de régénération.
  • Dans la cuisine  lorsque l’on y met des tons vert clair ou lichen, l’espace de travail est illuminé. Ces couleurs rendent alors cette pièce favorable à la créativité, comme pour un bureau.
  • Dans un salon, on privilégiera plutôt les verts aux nuances clairs : vert-de-gris, vert d’eau, vert amande.

En revanche, il est conseillé de ne l’utiliser que par petites touches :

  • Sur un seul pan de mur pour la décoration murale
  • Seulement sur les rideaux
  • Juste avec des coussins sur un canapé

Attention cependant, les verts les plus sombres ont tendance à réduire les volumes.

Quelles couleurs associer avec le vert ?

Le vert est devenu tendance.

Il s’associe très bien avec d’autres teintes. Et parfois même, il peut se marier avec des couleurs surprenantes : orange, jaune, bleu, d’autres verts.

  • Vert sapin + rouge : elles sont complémentaires (= Noël)
  • Vert + ivoire + chocolat : ces trois couleurs sont signe de nature.
  • Vert + bleu + violet : un petit côté dynamisant de fin de journée.
  • Vert + orange + jaune : touche tonique avec un effet bien-être
  • Vert + bleu pastel : jeunesse, monde végétal, espérance

De nombreux accords s’inspirent de la nature. C’est pour cette raison que les éléments naturels bruts se marient bien avec elle.

On peut également faire les associations suivantes :

  • Vert plus sombre + pourpre ou rose brun ou jaune pâle ou bleu vif : pour un esprit classique et cossu
  • Vert céladon + lin ou crème ou ocre (tons naturels)

Agencement de pièces de la maison avec du vert

Cette banquette en velours vert vous plait? Vous la trouverez chez Maison du monde. Déclinable en bleu et en jaune.

Bref la couleur verte est devenue une couleur phare pour se sentir libre, bien, frais et prêt à affronter le monde et les grands espaces. Elle peut dire merci au confinement qui lui a permis de se rappeler qu’avoir du vert dans son intérieur est très agréable et ressourçant.

Dites-moi en commentaires si c’est une couleur qui vous attire, et si vous l’avez déjà fait rentrer chez vous ? Si oui, de quelle façon ? Dans quelle pièce ?

Que vous soyez en Gironde ou pas je peux vous aider à améliorer votre intérieur, contactez moi

Redonner vie à son intérieur

“Je n’en peux plus de cette couleur dans la cuisine!” 

“Mon sol me semble toujours sale!” 

“Le mur beige me donne la nausée.!” 

“Et cet escalier, il aura ma peau avant la fin de l’année!” 

“Ce vieux carrelage me donne l’impression que les murs ne sont pas droits!” 

….

 Vous reconnaissez vous dans ces phrases?

Ces derniers mois entre le télétravail, le confinement, la vie à la maison tous ensemble, vous avez réellement découvert votre intérieur, votre habitat comme vous ne l’aviez jamais vu. Si c’est le cas alors vous savez qu’il est sérieusement temps d’envisager une rénovation.

Vous êtes las de votre intérieur et vous avez besoin de changement. Je vous entends me dire “Je n’y connais rien!” et aussi  “Je ne sais pas par quoi commencer, ni comment!”.

Alors posons nous sur vos problématiques et voyons ensemble ce qui peut être fait.

1) D'où part on?

Parfois la décoration au moment de l’aménagement était soit accessoire, soit fait à la va-vite par manque de temps ou parfois même de moyens.

Un habitat doit évoluer avec son habitant

Les goûts et les couleurs se modifient avec le temps, le rythme de vie aussi ainsi que les besoins. Comme le montre la photo, il est assez facile d’identifier des périodes, des styles, des rythmes de vie en observant la photo d’un intérieur.

Les clients habitent dans cette maison depuis 30 ans. A l’époque madame voulait quelque chose de clair, facile à nettoyer et qui ne craignait pas d’être abîmé. Une famille de 4 personnes, avec 2 enfants, un chien et deux chats. Les parents ont une activité prenante, personne ne prend vraiment le temps de se poser. Les revenus de la famille à cette époque étaient différents et leurs priorités aussi.

Une décoration patchwork au fil des années.

Le temps étant précieux, les habitants faisaient au fur et à mesure, lorsqu’une idée leur plaisait soit dans un catalogue, soit dans une émission de TV.

Cela a donné un mélange de genre, de style et de période. Dans ce projet, le carrelage était blanc avec des joints épais et gris. Les wc avaient été repeint en bleu qui était à la mode à un moment. Les murs du salon étaient beige, et la cuisine avait un mélange de mur rouge et de crédence grise.

Avec les années les habitants n’avaient pas réussi à faire une décoration cohérente, mais surtout cela n’aspirait pas au repos et au plaisir de rentrer chez soi et de se poser en famille ou avec des amis. Ils avaient des envies de changement sans oser vraiment, et en ayant toujours peur de mal faire et que cela ne leur coûte trop cher.

L’escalier dit “échelle de meunier” est le parfait exemple du matériel facile à poser, qui ne coûte pas très cher, et qui dépanne puisqu’il sert à se rendre à l’étage.

Mais là on se retrouve avec un soucis de sécurité. Les clients ont 30 ans de plus, et l’escalier même s’il n’est pas aussi vieux n’est pas très stable. Le changement de cet élément peut être onéreux si vous êtes mal conseillés. Cependant lorsque vous avez un artisan sérieux et maître dans son art il sait vous guider pour que le changement soit spectaculaire sans partir dans un prix à 5 chiffres comme ça peut être le cas avec du sur-mesure en style contemporain.

Le wc se voulait moderne est clinquant avec son bleu électrique et ses carreaux blancs aux joints trop épais….

Pour cette pièce, la cliente avait une problématique avec les murs qui ne sont pas droits et cela était clairement révélé par le carrelage. Le wc n’a pas été changé, seul le sol et la couleur des murs ont été refait.

2) Quel est le résultat?

Les clients souhaitaient réchauffer l’ambiancemoderniser, rafraîchir. Adapter leur intérieur à leur vie actuelle et préparer le futur avec une vie plus posée, moins mouvementée, moins active.

Vous allez avoir l’impression que cela a représenté des gros coûts, et des gros changements. En réalité, les murs ont été repeints en blanc, les sols ont été changés ainsi que l’escalier. Réveiller un intérieur, lui redonner de la vie, du sens, l’envie d’y passer du temps c’est lui changer son lookL’adapter à ce que nous sommes devenus, ce que nous recherchons.

3) Comment ça marche une rénovation avec Habitat de Vie?

Bien sûr que vous rêvez de changer votre intérieur. Mais pour cela il faut passer par plusieurs étapes. 

1.Le contact 

Tout d’abord vous allez me contactez pour que l’on échange sur vos problématiques et vos rêves, soit en vrai, soit en visio-conférence, soit au téléphone. Vous me direz tout ce que vous avez sur le cœur, ce qui ne va pas, ce qui va, ce que vous souhaitez changer, vos rêves, votre vie, vos passions. Nous allons ensemble voir ce dont vous avez besoin, et comment adapter cet habitat à votre vie. L’essentiel est là. Il n’y a aucun engagement à ce moment là. Tout est une histoire de feelings, de ressenti. Vous pourrez ainsi voir si je correspond à la personne que vous souhaitez avoir à vos côtés pour ce projet. Il est important d’avoir une relation de confiance mutuelle.

2. L’aventure commence 

Si vous êtes d’accord pour embarquer dans mon navire, l’aventure peut commencer. Une fois que nous avons défini sur ce quoi nous allons partir et le budget que vous avez à y consacrer, alors je vous accompagne dans cette rénovation. Soit ce sont des modifications de couleurs, de matériel, de décoration, soit des modifications d’aménagement intérieur, modifier une pièce, en ajouter, l’adapter à vos besoins, lui donner une nouvelle fonction.

3. Une fois le projet est posé sur le papier comment on met en pratique? 

Vous êtes satisfait par la prestation de conseil, mais pour les travaux c’est la panique totale. Je sais à quel point il est compliqué aujourd’hui de trouver des artisans qui soient disponibles et sérieux. C’est pourquoi je me suis entourée d’une équipe d’artisans qui ont un savoir faire et une connaissance du terrain. Ils sont nos guides pour la finalisation de votre projet. Je serais à vos côtés pour transformer votre rêve de rénovation en réalité. Encore une fois, aucune obligation de prendre les artisans que je vous recommande. Mais quand on connait les gens avec qui ont travaille cela se passe souvent mieux.

L’objectif est de faire correspondre tous les critères, que ce soit le budget, le réaménagement, la décoration, les envies,… La méthodologie que j’emploie permet d’activer tous ces critères et d’être conscient tout le long du projet d’où on vient et quel résultat on attend.

Exemple de matériel utilisé pour cette rénovation

  • Pour le carrelage les clients se sont rendu chez Décocéram ils ont choisi le carrelage Porcelaingres, gris anthracite en 60×60. Sachez que si l’artisan prend le carrelage dans son devis la TVA est moins élevée.
  • Concernant la peinture, c’est du blanc classique. Les murs ont été détapissés, et le peintre a appliquer une toile lisse permettant de rendre un aspect mur lisse.
  • Exit l’échelle de meunier, les clients ont choisi un vrai escalier, cette fois, chez Castorama, le Spark. Celui-ci a été mis sur mesure par le menuisier qui fait parti de mon équipe. Permettant ainsi un gain de près de 6000€ par rapport à un escalier totalement fait sur mesure.

Une rénovation qui se passe bien, est une rénovation qui est bien conseillée et suivie. Lancez-vous!

Peinture naturelle : guide pour s’y retrouver

Aujourd’hui nous prenons de plus en plus conscience de notre impact sur l’environnement. Par de multiples actions nous tentons de réduire notre empreinte carbone et surtout d’améliorer l’impact sur notre santé et celle de nos enfants. La peinture est un élément essentiel quand on parle de rénovation ou de décoration.

Cette peinture permet de changer notre intérieur côté esthétique, mais quel est l’impact au point de vue santé. 

Je vais faire le point sur trois types de peintures différentes et nous allons essayer d’y voir un peu plus clair.

1) Peintures synthétiques, à base de résines issues de la pétrochimie.

Il s’agit principalement des peintures acryliques, des peintures glycérophtaliques et des peintures alkydes.

C’est ce que l’on trouve partout dans les grandes surfaces de bricolage et chez les enseignes spécialisées. C’est le panel de produits que connait votre artisan peintre. Les peintures glycéro sont diluables avec du white-spirit. Elles dégagent beaucoup de Composés Organiques Volatiles nocifs car non naturels (voir le super article de patinesbio sur les COV)  non seulement pendant l’application mais également pendant des mois après le séchage de la peinture. Elles sont également très inflammables.

Les peintures acryliques sont à l’eau mais elles dégagent aussi des COV même si c’est en quantité moindre. Les additifs que contiennent ces peintures permettent d’accélérer le temps de séchage, de favoriser la conservation, et bien d’autres choses. Seulement ces éléments sont des polluants, aussi bien pour l’environnement que pour notre santé car ils sont tous chimiques. 

Ces peintures sont des peintures synthétiques dont les composants sont tous issus de la chimie et principalement de la chimie du pétrole. En résumé, on peut faire l’analogie suivante : « quand j’applique une peinture synthétique, j’applique du plastique sur mes murs et mes meubles ».

2) Peinture bio

Utiliser le terme “bio” pour de la peinture est de l’abus de langage puisque ce qualificatif est utilisé dans l’agriculture biologique. Pour pouvoir parler de peinture « bio », il est nécessaire que la plus grande quantité de peinture soit formulée à partir de produit de l’agriculture bio. Et cela est rarement possible. 

Intéressez-vous avant tout à la liste des composants : huile de lin bio, lait bio, farine bio, alcool bio, essence végétale bio… Une peinture bio peut dégager des COV naturels : huile de lin bio + essence végétale bio + terre colorante naturelle Peut-on parler de peinture nocive ? Clairement, non. Aucun produit chimique n’entre dans sa composition.

En revanche, cette peinture dégage des COV en raison de la présence de l’essence de térébenthine pure gemme issue du pin. Cette peinture est toxique (essence de térébenthine pure gemme issue du pin) et allergène. Et pourtant, elle est bio…
Pour résumé : la peinture bio est une peinture constituée en majorité de produits issus de l’agriculture bio. Elle n’est pas forcément à l’eau et elle n’est pas forcément inoffensive. Ceci étant, cela reste de la peinture : elle n’a pas vocation à être appliquée sur la peau ou à être avalée !

3) Peinture naturelle

Une peinture naturelle est réalisée uniquement à partir de produits naturels. Un produit naturel, c’est quoi ? Il s’agit essentiellement de matières premières végétales et minérales : craie, chaux, argile, terres naturelles, huiles végétales, résines naturelles, colles naturelles…
Les peintures 100% naturelles sont donc biodégradables et sont, dans la plupart des cas, en phase aqueuse. Il existe néanmoins des peintures naturelles en phase solvantée (essences végétales ou alcool alimentaire).
Les pigments intégrés dans les peintures naturelles sont des ocres, des terres ou des oxydes. La gamme chromatique est donc restreinte. Si vous trouvez une peinture qualifiée de naturelle ou bio dont le nuancier est infini, sachez que vous aurez des pigments synthétiques dans votre peinture. A ce titre, la peinture n’est donc plus naturelle.
Une peinture naturelle peut contenir des COV. Une peinture à l’alcool alimentaire contient des COV par exemple mais ces COV s’évaporent très rapidement. En 30 minutes, la peinture est inerte. Ces COV n’ont rien à voir avec les COV les plus dangereux que sont le formaldéhyde, le benzène, le toluène (des alcools), les solvants organiques et les gaz combustibles.
Un fabricant de peinture n’est pas dans l’obligation de lister les composants précis de ces peintures naturelles, écologiques ou bio. Certaines marques camouflent des ingrédients chimiques sous des dénominations apparemment « naturelles ». Par exemple, on trouve le terme « latex » dans la composition de nombreuses peintures naturelles, or, ce latex est une résine polymère issue du pétrole, un latex synthétique donc, pas le moins issu du milieu naturel. Il faut être vigilant et se reporter à la liste des composants naturels des peintures, enduits et vernis (voir liste) afin de choisir d’appliquer une véritable peinture naturelle sur ses murs.
Vous pouvez aussi choisir de fabriquer votre peinture naturelle vous-même à partir de recettes fiables. Vous aurez alors la certitude que votre peinture est véritablement naturelle.

Conseils pour peinture naturelle :

La peinture à l’argile

  • Peinture qui se plaît sur des supports tels que les bétons, le plâtre, l’enduit, le crépis…
  • Il ne faut pas en mettre sur des support en métal.
  • Eviter également les portes et les fenêtres, car cette peinture supporte mal les frottements répétés.
  • Fort pouvoir couvrant, ce qui lui donne un atout financier intéressant. Une seule couche suffira pour couvrir le support.

La peinture à la chaux

  • Peinture à l’eau qui se plaît principalement sur des support ,naturels, minéraux et poreux (chaux, terre, argile cuite, pierre).
  • Sur la plupart des autres supports, la peinture à la chaux doit être adjuvantée avec une colle de complément ou/et avec un rétenteur d’eau. Les murs peints avec des peintures à l’eau, les murs en placo, en fermacell, en siporex, en plâtre et les boiseries peuvent donc être peint à la chaux avec des peintures de chaux formulées précisément. A défaut, la peinture de chaux se met à poudrer et ne tient pas sur le mur.
  • La peinture à la chaux est une peinture économique quand elle est réalisée maison. Elle est facile à appliquer, saine et permet de laisser respirer votre bâti.

Dernier conseil concernant les peintures naturelles

 Si votre revêtement est lisse préférer une peinture satinée à appliquer au rouleau. Au contraire si votre revêtement est irrégulier, utilisez une peinture mate qui s’applique au large spalter ou à la brosse. A noter : la plupart des peintures naturelles à l’eau (argile ou chaux) ne s’appliquent jamais au rouleau ! 

COV: Composants Organiques Volatils.

 

Cet article a été co-écrit avec Capucine une artiste reine de la récup, spécialiste des peintures et enduits naturels.

Depuis plus de 30 ans, Capucine formule ses propres peintures naturelles, ses enduits, produits d’apprêtage et de finitions écologiques.

Ses recettes proviennent de l’alliance de l’héritage familial, (recettes transmises de générations en générations et conservées secrètes par des maîtres compagnons, ébénistes, maçons traditionnels, peintres en décors) et de son expérience d’artiste et d’artisan.

N’hésitez pas à aller sur sa boutique pour vous fournir en produits artisanaux et sains, et surtout rencontrer une belle personne de très bon conseil.

Merci Capucine pour ce partage de connaissances!

Ranger : 5 astuces faciles à mettre en pratique

Ranger c'est quoi?

Tout dépend de votre idée du rangement.

Quelle est votre définition de Ranger:

1) Ranger veut dire rien ne dépasse. Personnes dites hyper organisées. Chaque chose à sa place. Si vous cherchez un stylo bille bleu, il sera dans le sachet intitulé “stylo bleu” qui se trouve dans la boîte “stylo” lui même dans la caisse “papeterie” dans le meuble “bureau”. 

2) Ranger? C’est le bazar pour les autres moi je sais où se trouvent les choses. Personne coupable du “délit de planque”. Je ne sais pas réellement ce qui se trouve dans ce placard. Je sais juste que si je cherche quelque chose, il y a de fortes chances pour qu’il soit à cet endroit en attendant de voir la lumière du jour et de redevenir utile.

Au final, je range comme je l’entends. 

Nous avons vu les 2 extrêmes. Il y a moyen de trouver un juste milieu. Voici 5 astuces pour ranger et alléger votre intérieur:

1) Il ne faut pas plus de 3 actions pour un objet. 

Cette règle est assez simple à comprendre. Un objet dont vous voulez avoir un accès rapide, et qui a besoin d’être facilement rangé et retrouvé, ne doit pas nécessiter plus de trois actions. L’action se déroule dans les deux sens, aussi bien pour le prendre, que pour le ranger.

Ex: J’ouvre le tiroir =  action. J’ouvre le tiroir et je le sors d’une boite =2 actions. Déjà ça commence à être pénible pour nous gens pressés. Il y a donc de fortes chances que la prochaine fois on le jette dans le tiroir, à côté de la boîte. On se rend alors compte que le mettre dans un tiroir sera plus simple. Solution rapide si vous ne souhaitez pas que le tiroir soit un ramassis de stylo mélangés, faites des compartiments. Tout de suite le tiroir sera rangé et organisé. Voilà l’illustration qui peut vous inspirer.

2) Ne multipliez pas les objets.

Vous voulez que votre maison soit rangée. Il faut donc l’alléger.

Pourquoi avons nous toujours 3 économes? Celui qui coupe le mieux, celui qu’on nous a offert, et celui de la Tante Josiane. Je sais, celui qu’on utilise tout le temps, celui qu’on utilise quand il y a en un au sale, et celui qu’on utilise jamais mais qui sert si on venait à en casser un ou à le perdre… On parle d’un économe… où peut on le perdre? Dans le monde perdu du lave vaisselle? Soyons sérieux. Disons que 2 économes c’est suffisant. Posez vous 2 secondes, et réfléchissez à la situation. Votre économe se casse, le deuxième coupe pas top, et celui de la Tante, carrément rien, parce que pendant la guerre fallait pas trop éplucher. Alors on fait quoi?… eh bien je pari que vous en rachetez un! Donc au final vous en avez 3.1 voir 2 serait amplement suffisant.

Solution: On remercie l’économe de la Tante pour ces bons et loyaux services, et on l’expédie ailleurs, au mieux dans la poubelle s’il est à la retraite depuis trop longtemps.

Posez vous les bonnes questions, et arrêtez de culpabiliser. Personne ne vous fera la morale à Noël car vous n’avez pas épluché les pommes de terre avec l’économe de la Tante Josiane.

3) Un endroit joker

Une amie vient de vous téléphoner. Elle est proche de chez vous, et souhaite “faire un coucou”. Pas de problème. Mais vous voilà avec des papiers plein la table, les chaussettes au milieu du couloir, des médicaments sur un coin de table. Vous êtes en mode “trouver une solution rapide”!

Choisissez un meuble stratégique, pas trop loin de votre “point noir”. Celui ci devra contenir un espace vide. A la moindre sonnette d’alarme, ni une ni deux, vous regroupez tout, et hop dans le tiroir, l’armoire, bref dans votre coin SOS. Attention pour utiliser cette astuce il faut se donner une marche à suivre et à respecter. Cet endroit ne doit pas rester tel quel. Dès que nous sommes de nouveau seul, on ouvre le lieu secret et on range les affaires. Ce “panic space” doit être de nouveau prêt à l’emploi.

4) 10 minutes pour tout ranger!

Vous courez après le temps, vous ne pouvez jamais rien ranger, pas le temps, pas la place, pas l’envie. Mettez vous un challenge. Mieux vaut 10 min chaque jour, que 3h le dimanche. L’idéal est de se le caler dans une routine. 

Ex: Je me lève, je prend le petit déjeuner, et là hop, 10 minutes chrono: Je range le petit dèj, ainsi que la vaisselle de la veille, petit coup d’éponge, et de balai, voir de lingette. Je ramasse mes affaires à mettre au lave linge, je me déshabille pour y mettre mon pyjama, je fais une tournée rapide 15 min, je file à la douche. Lorsque je suis prête j’étend mon linge et je file au boulot. 

On se note les petites choses à faire, et je les cale dans mes 10 min du matin. Rentrer du boulot et avoir une maison rangée ça permet de se sentir bien chez soi.

5) Pour ranger les objets: un endroit = un thème.

Essayer au maximum de regrouper les objets ayant le même thème ou fonction dans le même endroit. Vous vous y retrouverez plus facilement.

Tout ce qui est couture dans la buanderie. Les outils dans le garage. Les romans dans la chambre. Les factures dans le bureau. Les conserves dans le garage….

Avant de savoir comment les ranger, déterminez l’endroit où vous souhaitez qu’ils soient regroupés. Une fois que vous pourrez voir la quantité, vous pourrez réfléchir sur comment les organiser, les trier, et les ranger.

Quand il s’agit de collections, cela peut avoir l’air désordonné et en même temps très ordonné. Un effet brocante, galerie d’art où chaque objet a sa place. 

Peut être l’avez vous compris, mais le rangement, l’organisation, le tri, c’est quelque chose que j’aime faire. Tout ce qui est en trop, est soit donné, soit vendu. Pensez responsable, économique, écologique. La société de consommation nous pousse malgré nous à faire et acheter en trop. On pense souvent que nous manquons de place. C’est juste que nous encombrons.

Si malgré ces conseils, le rangement reste un monde inconnu et inatteignable pour vous, contactez moi, pour être guidé, et conseillé.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google

Pin It on Pinterest